Archives du mois : octobre 2005

Tucson ou l’hypocrisie économique

Tucson ou l’hypocrisie économique

A Williamsburg, on creuse le fossé avec la France

Les leçons de l’Histoire vu par les Américains.

Une filière roumaine de travail clandestin démantelée

Ou comment se faire de l’argent sur le dos de la construction européenne.

À bon port

Il ne paie pas de mine, le Bateau-Rhin. Une bicoque sans fard, coincée entre des rails, des entrepôts et la route à camions du port du Rhin. C’est pourtant la cantine chaleureuse de tous les ouvriers du quartier.

Palais exotiques

Coréen, japonais, vietnamien, turque, libanais, indien… toutes les saveurs d’Asie rivalisent dans la rue Krutenau.

Comptoir des kebabs

À Strasbourg, les municipalités successives ont veillé à ce que le silence règne après 22 heures. Mais la rue du Maire-Kuss, elle, reste très animée bien après minuit.

Le patron du bar révolutionnaire

À La Hache, bistrot populaire hérité de son père, Freddy reçoit une clientèle de contestataires. Mais attention, à chacun sa place : Freddy ne fait pas de politique.

La ville des citadelles

L’amitié franco-allemande a des conséquences inattendues. Parmi elles, la possibilité pour les Strasbourgeois de se réapproprier peu à peu des espaces jadis réservés aux militaires.

Vespasiennes oubliées

Construites au xixe siècle, des vespasiennes permettaient à l’homme de la rue de se conduire en homme civilisé. Deux d’entre elles ont survécu à la guerre.

Des milliers d’exclus devant le Congrès

Le million more movement n’a cependant pas eu le succès de la première édition.